Le long métrage « Le train de sel et de sucre » du réalisateur mozambicain d’origine brésilienne Licinio Azevedo a remporté le Tanit d’or (Grand prix) des films longs métrages fiction de la 28e session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), clôturée samedi soir à Tunis.

Cette fiction traite d’une Mozambique en pleine guerre civile où des militaires sont chargés de la sécurité d’un train voyageur et de marchandises sous la menace de rebelles coupeurs de route.

Le réalisateur mozambicain repart de Tunis avec trois autres prix : ceux de la critique africaine « Paulin Soumano Vieyra », de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI) et de la « meilleure image ».

« Le train de sel et de sucre » figure dans la sélection « meilleur film étranger » des prochains Oscars du cinéma aux Etats-Unis, à l’instar de « Félicité » du Sénégalais Alain Gomis.

Le « Tanit d’argent » des films longs métrages fiction, lui, est revenu au réalisateur sud-africain John Trengove pour son film « Inxeba » ou « Les initiés », alors que le « Tanit de bronze » est attribué au film marocain « Volubilis » de Faouzi Bensaidi.

Le jury a également attribué des prix dans les compétitions de courts métrages fictions, de longs métrages documentaires ainsi que de courts métrages documentaires.

Le jury, présidé par le réalisateur tunisien Michel Khleifi, a visionné pendant une semaine longs métrages et 15 courts métrages dans les quatre catégories de la compétition officielle.

Les JCC 2017, qui se sont déroulées du 4 au 11 novembre 2017, ont connu une affluence record avec 250.000 spectateurs venus voir les films au programme, soit 60 projections par jour.

VOnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here