Quatre tremblements de terre ont été ressentis en moins d’une semaine avec une intensité croissante dans le Sud-Kivu, une région sismique dans l’est de la République démocratique du Congo, suscitant l’inquiétude des spécialistes, informe AFP qui cite des sources concordantes.

Le dernier tremblement de terre a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi après ceux ressentis les 1er, 2 et 3 décembre 2017, ont témoignés mardi des habitants de la région.

Le bassin du lac Kivu qui s‘étend du lac Édouard jusqu’au lac Tanganyika “est devenu sismiquement actif”, a déclaré à l’AFP le professeur Kacho Karume, responsable de l’Observatoire Volcanologique de Goma(OVG).

“Nous venons d’enregistrer quatre tremblements de terre dont la magnitude est supérieur à 4 sur l‘échelle de Richter”, a-t-il expliqué, ajoutant que “la réplique d’hier (lundi) était de 4,5”.

Selon les médias locaux, la fréquence de ces secousses suscite de “l’inquiétude du fait que les gens devraient s’attendre à des séismes beaucoup plus importants dont la magnitude est supérieur à 5 dans les jours à venir jusqu‘à ce que le bassin du lac Kivu cesse d‘être actif”, a affirmé le professeur Karume.

“Le foyer de ce séisme se rapproche de la ville de Bukavu”, capitale du Sud-Kivu, selon le professeur Prince Kaleme, directeur du Centre de recherche en sciences naturelles (CRSN) de Lwiro, cité par la Radio onusienne Okapi.

Baye Bacar NDAO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here