(FILES) In this photograph taken on November 20, 2008, US Army soldiers from 2-506 Infantry 101st Airborne Division and Afghan National Army soldiers take positions after running from the back of a UH-47 Chinook helicopter during the launch of Operation Shir Pacha into the Derezda Valley in the Spira mountains in Khost province, on the Pak-Afghan border. Kabul welcomed the US decision to keep thousands of troops in Afghanistan past 2016, vowing to respond to a resurgent Taliban "with full force" even as the rebels promised to wage jihad until the last American soldier leaves. AFP PHOTO / DAVID FURST / FILES

Les Etats-Unis ont annoncé avoir mené jeudi 9 novembre en Somalie une frappe contre des islamistes shebab affiliés à Al-Qaïda, tuant « plusieurs » islamistes.

L’opération, qui s’est déroulée vers 15h00 locales (12h00 GMT) à environ 160 kilomètres à l’ouest de Mogadiscio, a été menée en coordination avec le gouvernement fédéral somalien, a précisé le Commandement militaire américain chargé de l’Afrique (AFRICOM).

L’armée américaine « continuera à utiliser tous les moyens autorisés et appropriés » pour lutter contre le terrorisme, notamment « frapper des terroristes, leurs camps d’entraînement et leurs abris en Somalie, dans la région et dans le monde », a précisé l’AFRICOM dans un communiqué.

La semaine dernière, les Etats-Unis avaient annoncé avoir frappé des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) pour la première fois dans ce pays où le président Donald Trump a autorisé en mars dernier le Pentagone à lancer des opérations antiterroristes – par voies aérienne ou terrestre – pour soutenir le gouvernement somalien.

Les shebab tentent depuis 2007 de renverser le gouvernement somalien soutenu par la communauté internationale.

Avec AFP

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here