En lançant en toute discrétion, dans la nuit du 7 au 8 novembre, son premier satellite d’observation de type Pléiades, qui permet d’obtenir des clichés d’une très grande résolution n’importe où sur la planète, le Maroc est devenu le premier pays du continent africain à se doter d’une capacité de renseignements aussi sophistiquée. Obtenu dans le cadre d’un contrat signé en 2013 avec la France et estimé à 500 millions d’euros, selon Le Monde, ce satellite construit par le consortium Thales Alenia Space et Airbus sera rejoint dans l’espace par un deuxième engin similaire l’an prochain, qui offrira au Maroc la possibilité de photographier la Terre où bon lui semble, 24 heures sur 24.

France24

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here