Grâce à l’obtention de visas plus facile et à la particularité des ressources touristiques de l’Afrique, le continent africain est devenu la nouvelle destination préférée des touristes chinois, dont le nombre voyageant en Afrique augmente chaque année de 50%.

Selon des données présentées lors du premier Salon international du tourisme de Beijing, la passion des Chinois pour les voyages en Afrique continue. Cet été, le nombre de touristes chinois en Afrique a presque doublé par rapport à la même période de l’année dernière.

D’après l’Organisation mondiale du tourisme, les touristes chinois voyageant en Afrique ne représentaient que 3% des Chinois se déplaçant à l’étranger en 2008. Ce chiffre est passé à 10% en 2016, avec plus de 11 millions de touristes chinois ayant visité le continent africain.

Parmi les touristes chinois ayant choisi l’Afrique comme destination, les personnes âgées de 25 à 40 ans représentent le groupe le plus important, soit 70% du total. Ce groupe, jouissant d’une situation économique relativement aisée et lassé du tourisme dans les pays développés, est passionné par les expériences touristiques particulières, et l’Afrique constitue sans doute leur premier choix.

11 millions de touristes chinois en Afrique en 2016

L’Afrique, ce continent lointain aux paysages naturels à couper le souffle, fascine depuis de longues années les touristes chinois. Mais le continent africain était pendant longtemps perçu comme une destination réservée aux aventuriers intrépides, peu accessible en raison de l’insécurité et des prix élevés du transport et de l’hébergement.

Créée en 2005 à Nairobi, au Kenya, Sunshine Adventure Africa, une agence de voyage chinoise, joue un grand rôle dans la promotion de la destination Afrique, Kenya plus particulièrement.

« Au lancement de l’agence, la plupart des Chinois ne connaissaient pas le Kenya, et une majorité de nos clients venaient de pays occidentaux », a fait savoir Yang Min, l’un des responsables de l’agence.

Manne dépensée par les touristes chinois

La situation a depuis lors beaucoup évolué et le nombre de touristes chinois en Afrique est en constante hausse depuis 2010. Illustration : En juillet et en août 2016, la période idéale de la grande migration des animaux, 90% des touristes visitant la réserve nationale du Masai Mara, au Kenya, étaient des Chinois.

Selon Liao Junsheng, PDG d’une société singapourienne spécialisée dans l’événementiel, les pays africains montrent un intérêt croissant vis-à-vis du marché touristique chinois.

« Chaque année, entre cinq et dix pays africains participent au salon que nous organisons en Chine. L’année prochaine, nous inviterons davantage de pays africains à nous rejoindre », a expliqué M. Liao.

Exemption de visa d’entrée

Depuis 2013, la Chine est le premier pays pourvoyeur de touristes au monde. En 2016, 122 millions de touristes chinois ont visité des pays étrangers, dépensant 110 milliards de dollars. Une manne qui a bénéficié à de nombreux pays, dont des pays africains.

Le Maroc a réussi à multiplier par six le nombre de touristes chinois en supprimant depuis le 1er juin 2016 le visa d’entrée. Principal concurrent du Maroc en matière de tourisme, la Tunisie a également annoncé, en février dernier, l’exemption de visa pour les touristes chinois pour une durée de séjour de 90 jours.

Ces mesures sont propices au développement du marché touristique africain dont le Chine tend à devenir l’un des plus grands émetteurs.

Avec Xinhua

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here